Prothèse totale de hanche : 7 mois post op

Le temps a passé, sans doute trop depuis la dernière mise à jour de ce blog. La raison est simple, la prothèse de hanche. Oui mais contrairement à ce que vous pourriez penser c’est non à cause d’elle mais grâce à elle que mon emploi du temps est chargé. Je peux maintenant faire tout ce que je ne pouvais pas avant, comme me promener avec mes chiens, faire les boutiques avec ma chérie mais surtout refaire de la moto pour mon plus grand bonheur. Avant l’opération j’avais remisé la moto, je ne pouvais plus l’enfourcher et rester au guidon relevait plus de l’épreuve de torture qu’autre chose.

Le bilan est donc très positif, et je ne regrette pas du tout les quelques mois passés qui ont parfois été difficile. En soit ce n’est pas la prothèse qui m’a posé problème, mais le rallongement de la jambe. Le chirurgien, a vraiment accompli un tour de force, en regagnant les 3 centimètres qu’il me manquait. Ca a un coût, physique j’entends j’ai pas payé de supplément hein, mais je pense que ça en vaut vraiment la peine.

Ce qu’il faut savoir c’est que rallonger un membre ne se fait pas si simplement, les tendons et les muscles ne sont pas si extensibles qu’on pourrait le penser. Il leur faut du temps pour s’étirer et s’habituer à cette nouvelle configuration. J’ai donc passé quelques mois pénibles, avec des douleurs plus ou moins importantes. Mais si on y réfléchit les douleurs étaient moins intenses qu’avant. Mais je l’ai assez mal vécu, j’avais envie de tirer un trait sur cette histoire d’une façon quasi miraculeuse. J’étais pourtant prévenu mais bon…

Pour atténuer ces douleurs j’ai finalement fait de la kiné. Une version très soft avec beaucoup de massage. Ca m’a fait un bien fou. Depuis un petit mois les douleurs sont nettement moins importantes, subsiste encore quelques douleurs au réveil ou quand je force.

Allez soyons honnête, le prothèse de hanche c’est vraiment bien, et ça change la vie, en bien en plus.

3 réflexions sur “Prothèse totale de hanche : 7 mois post op

  1. bonjour,
    Quand je vous lis, je me retrouve un peu dans votre histoire. J’ai 45 ans, PTH gauche le 31 mai dernier. Beaucoup de douleurs musculaires, surtout lors de l’appui. Réveils pénibles avec un membre douloureux qu’il faut mobiliser pour que ces douleurs disparaissent et un moral fragile parce que c’est long à la maison et qu’on pensait qu’après l’opération ce serait quasiment miraculeux et qu’en deux semaines tout serait règlé. Utopique. Mais j’ai espoir en vous lisant, qu’un mieux est possible et que les douleurs ne sont pas éternelles.
    Merci pour votre témoignage

  2. Vitaline dit :

    PTH gauche depuis le 13 janvier à 45 ans. 2 cm d’allongement.
    J’ai fait ma première course à pied de 5 km le 2 octobre et j’espère bien faire une course de 10 km en mars 2012. Je me sens revivre.
    Bon courage à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *