La luxation de la rotule chez le grand chien : le cas de Naru des trèsors de l’éden (ex nirveau)

La luxation de rotule chez le chien : le cas de Naru Akita Inu Femelle 14 mois

Bonjour, à tous, je vous propose de vous faire part de mon expérience personnelle sur la luxation de la rotule chez les grands chiens

La luxation de la rotule est une affection fréquente chez les races naines ou petites, dont certaines ont des prédispositions importantes, c’est le cas des york shire ou des jack russel par exemple. Il faut savoir notamment que chez ces races qui n’ont que peu de poids à porter sur leurs rotules certains individus vivent toute leur vie avec sans aucun problème.

En revanche chez un chien de grande taille ce problème devient rapidement handicapant. La rotule n’étant plus dans sa position normale, elle n’assure plus son rôle de « poulie ». On observe alors une boiterie car la patte a du mal à fléchir. Il faut agir plus ou moins rapidement en fonction de la gravité de la luxation.

Pour cela on distingue des « stades » de luxation de la rotule allant de 1 à 4 qui se décrivent comme suit :

  1. La rotule peut être luxée manuellement. Quand la pression est relâchée la rotule revient naturellement en place.
  2. La rotule peut être luxée manuelle ou spontanément. Elle doit être remise en place manuellement ou se remet en place quand le chien étend son articulation. Le chien peut aussi s’asseoir et la rotule reprendre sa place normale.
  3. La rotule est luxée en quasi permanence. Elle peut être remise en place manuellement, mais des que le chien prend appuie ou étend son articulation, la rotule saute de nouveau. C’est un signe précurseur du mauvais alignement de la crête tibiale.
  4. La rotule est luxée en permanence est ne peut être remise en place manuellement. Le muscle quadriceps (celui sur le devant de la cuisse) est atteint.

Je connais très bien les 3 premiers stades de cette pathologie. Mon chien, un Akita Inu femelle de 14 mois est passée par ces 3 stades rapidement et à plusieurs reprises entre l’age de 11 mois et encore maintenant.

Premier conseil pratique : quand votre chien se luxe la rotule il faut lui remettre en place, cette manipulation n’est pas douloureuse mais peut être impressionnante pour les plus sensibles. J’ai pu essayer différentes techniques pour remettre en place la rotule de mon chien. Celle que j’utilise désormais me semble la plus adaptée pour préserver la rotule et les tendons le plus intact possible.

  1. Placez vous à coté de votre chien du coté opposé à la patte touchée de préférence. Et tournez vous pour être en direction de son postérieur.
  2. Passez un bras au dessus du chien, pour saisir le genou. Ce n’est pas la peine de trop chercher la rotule, notamment pour les chiens au premier stade. Pour les autres cas, vous la trouverez en palpant le genou. Si vous n’y arrivez pas, pas de panique demandez à votre vétérinaire de vous montrer comment la trouver.
  3. Avez votre autre bras soulevez le postérieur du chien. Juste de quoi soulager le poids sur les pattes arrières.
  4. Et « clac » la rotule reprend sa place toute seule. Vous aurez peut être besoin de la remettre en place manuellement, dans ce cas, attrapé la rotule qui doit se situer sur la face interne du genou (luxation médiale) dans la plupart de cas. Il vous reste à la faire glisser jusqu’à son emplacement normale.
  5. Si vous n’y arrivez pas, faites asseoir votre chien, et demander à votre vétérinaire de vous montrer. Il est possible que celui ci vous dise qu’il suffit de plier la patte de votre chien pour que la rotule reprenne sa place, et c’est vrai. Mais ça use plus la rotule et les tendons malheureusement.

Dans le cas de Naru, la luxation est passée du stade 1 au stade 3 en l’espace d’une semaine. Je l’ai donc emmené à l’hôpital, pour savoir ce que je devais faire. L’examen a montré que la rotule droite était totalement luxée, entraînant une gêne importante pour Naru. La cause de la luxation provient d’un défaut des aplombs arrière, qui sont trop droit, tournés vers l’extérieur et qui plus est se vrille lors de la marche (pivot shift en terme médical). Toutefois pour le chirurgien tout devrait rentrer dans l’ordre après une transposition de la crête tibiale.

Chez Naru les articulations de la patte forme une quasi ligne droite (en rouge) En vert l’alignement du tarse par rapport au sol, Naru est en hyper extension

Chez Yoshimi (merci Blandine pour la photo) les angles de la patte sont nettement plus marqués (en bleu). Quant au tarse (en vert) il repose sur le sol

Quand on superpositionne les photos la différence est flagrante

L’opération consiste à couper le petit morceau du tibia où s’attache le tendon rotulien, et de le refixer avec des broches afin de retrouver un alignement correct. L’opération est qualifiée de lourde car il s’agit de toucher à l’os directement. Si vous avez à réaliser cette opération vous retrouverez sans plus aucun poil à la patte.

La réussite de cette opération ne se trouve pas tellement dans l’opération en elle même mais dans la période de convalescence qui est de deux mois. Il faut que votre compagnon reste au repos le plus strict, seulement des sorties sanitaires, et pas question d’aller chercher un coin pour faire ses besoins à 500mètres de chez vous, ou alors prévoyez de porter votre chien. C’est ce que j’ai fait après les deux premières semaines de convalescence de  Naru, pour qu’elle change d’air au moins deux ou trois fois par semaine, mais autant vous dire que 500 mètres à pied avec plus de 25 kilos de chiens dans les bras vous passerez pour un fou dans la rue et surtout vous aurez mal au bras.

Il vous faudra également refaire le pansement de votre chien. Prévoyez de la bétadine, des compresses et de l’elastoplast.

Après le premier contrôle à un mois les résultats étaient plus qu’encourageant. Naru ne boitait quasiment plus, elle posait incroyablement bien la patte droite, et elle la pliait de façon parfaite. La radio montrait une calcification autour des broches tout à fait satisfaisante. Il nous restait encore un mois à tenir.

Même si les chiens n’ont pas la notion du temps, Naru en avait marre de rester enfermée, elle a donc commencé à détruire ce qui lui passait sous la main, tapis, papier, câble électrique (heureusement qui n’était pas branché). J’ai tenté la prise DAP pour la calmer sans grand succès.

Naru au retour à son retour d’hôpital épuisée par l’opération

A un mois et demi post opératoire tandis que Naru avait enfin le droit de faire de courtes balades de 10 minutes, un beau matin elle s’est mise à boiter. J’ai attrapé son genou et sa rotule était de nouveau luxée. J’ai cru un instant avoir mal vu, mal senti ce que je venais de sentir sous mes doigts. Mais après avoir parcouru cinq mètres à peine, Naru boitait de nouveau. Je l’ai ramené en la portant jusque chez moi et j’ai appelé l’hôpital qui m’a dit de venir tout de suite.

A l’hôpital, Naru n’avait pas mal, elle boitait juste, c’était rassurant dans un sens car ça voulait dire que les broches n’avaient pas cédées. Tout était en place, sauf sa rotule. L’hypothèse a été que Naru avait du faire un faux mouvement ou se cogner. C’était plausible après tout je ne suis pas derrière elle toute la journée quand bien même je travaille de chez moi. Quand elle est dans la chambre, si elle fait une bêtise je ne peux pas le voir. Toutefois j’avais quand même un gros doute, car dans les raisons annoncées on me disait que Naru avait pu se faire mal en descendant du canapé par exemple. Heureusement pour moi Naru ne monte pas sur le canapé ou le lit, elle a peur en hauteur et préfère le plancher des vaches.

J’ai donc donné mon accord pour une reprise de rotule. Le but de l’opération est de réduire la capsule articulaire, c’est à dire les tissus mous autour du genou, et de poser deux prothèses fibulapatellaires, qui sont des fils qui font le tour de la rotule et qui viennent se fixer derrière le genou pour la maintenir en place.

L’opération s’est correctement déroulée, l’alignement de la crête tibiale a été contrôlé sans problème apparent. Quand j’ai récupéré Naru elle boitait énormément, j’avais mal pour elle tellement elle boitait, son genou était très gonflé. Pour éviter qu’elle ne devienne folle à force de rester enfermée, car ca faisait quand même déjà plus de deux mois que je l’avais mise au repos, le chirurgien m’a prescrit du clomicalm en plus des anti-inflammatoires habituels.

Ce fut un changement de comportement très net. Naru était calme, ne détruisait plus rien sans être apathique. Elle venait me dire bonjour le soir en rentrant, elle était contente de sortir, etc …

Naru lors de la première semaine après la seconde opération

Nous avons donc commencé de nouveau la période de convalescence, mais cette fois avec uniquement que des sorties sanitaires pendant 2 mois. Naru a commencé à pleurer en bas de l’immeuble en regardant vers la grille de sortie. Ces compagnons du club canin où elle va depuis toute petite lui manque, ses congénères à plus large titre aussi, mais également le contact humain avec d’autres personnes que moi.

Naru est une chienne hyper sociable, elle aime tout le monde, se laisse faire par les enfants, ne mord pas, elle a juste tendance à sauter sur les gens qu’elle aime. Autant vous dire que pour elle repartir pour deux mois de convalescence était un véritable calvaire.

Au premier contrôle à un mois, la boiterie était toujours importante, bien qu’elle eu énormément diminué, le genou avait bien dégonflé, mais il resté un hématome important mais qui ne présentait pas de danger, et qui allait se résorber d’après un des chirurgiens de l’hôpital.

Nous avons donc continué, le clomicalm pour que Naru supporte au mieux son isolement et qu’elle ne fasse pas de dégâts. Il nous restait encore un mois de sortie sanitaire puis deux mois de reprise d’activité progressive et à nous la belle vie pour le printemps. Club canin, balade en forêt et tout ce qu’aime Naru.

Une semaine après le contrôle, je trouvais que Naru boitait toujours de façon importante, certes moins qu’après l’opération et moins que quand sa rotule était complètement luxée mais quand même je commençais à me faire du souci. Les muscles de Naru étant atrophiés par le manque d’exercice, il était logique qu’elle est plus de mal à marcher.

Mais durant la semaine qui a suivi son état s’est dégradé, jusqu’au jour où ce qui devait arriver arriva, Naru se luxait la rotule de nouveau. J’ai donc appelé le médecin de garde, de peur que les prothèses posées aient cédées et que cela représente un danger. Le médecin m’a dit de la garder sous surveillance mais que tout devrait bien se passer.

Le lendemain je retournais à l’hôpital où un des chirurgiens m’a accueilli d’un air quelque peu dépité devant ce constat d’échec. J’ai pris une véritable douche froide ce jour là, il m’a clairement dit qu’il fallait reconsidérer le cas de Naru, et que seule une étude collégiale pourrait faire la lumière sur les problèmes de Naru. Il m’a tout de suite prévenu qu’il fallait tout envisager dans le cas de Naru, du simple fait de ne rien pouvoir faire à une opération extrêmement lourde pour réaligner sa patte correctement (on parle alors d’ostéotomie).

J’ai ramené Naru quelques jours plus tard pour faire des radios et laisser le temps à toute l’équipe chirurgicale prendre une décision. Naru est passée de main en main pour être examiné par les différents chirurgiens, ca aura pris une journée entière. Quand le chirurgien m’a enfin appelé pour me donner le verdict, il m’a dit : « Bon, on a tous regardé, le cas de Naru est vraiment très difficile. Pour l’instant on ne veut pas l’opérer, on voudrait d’abord essayer de la re muscler avec des séances de kinésithérapies. Et si ça ne fonctionne pas on vous présentera l’option chirurgicale, mais je me dois d’insister sur le fait que cette opération serait sans précédant avec ce que vous avez connu. Ce sera une opération vraiment très lourde. Pour l’instant on laisse passer les fêtes, il faudrait que Naru commence à remarcher un peu pendant cette période, et en Janvier on attaque la kiné.»

Nous sommes donc rentrés, à la maison. J’étais abattu par cette nouvelle, les options étant de plus en plus restreintes. Et l’alternative à la méthode douce étant une opération très lourde.

Nous avons alors commencé à faire des petite balades, on était d’accord de ne pas faire plus de 500 mètres par jour avec le chirurgien de Naru. Nous avons donc commencé nos minis balades. Dès la première sortie et au bout de 150 mètres, Naru s’est figée d’un seul coup. J’ai tout de suite pensé qu’elle s’était planté un truc dans le pied. Mais quand j’ai attrapé sa patte gauche cette fois, c’est bien la rotule qui a craqué. Sur le chemin du retour j’ai du lui remettre 5 ou 6 fois la rotule en place. Le lendemain matin, c’était pire, plus d’une dizaine de fois et ce juste en bas de l’immeuble, même pas de marche.

J’ai appelé le chirurgien, qui a été très peiné d’apprendre que désormais Naru présentait une luxation bilatérale de rotule. Il m’a alors conseillé d’attendre, et de restreindre Naru à des sorties sanitaires, et que si son état se dégrader de lui ramener et qu’il serait alors obligé d’intervenir pour permettre à Naru de marcher.

Je suis donc allé prendre un second avis, d’un ostéopathe, qui a constaté la même chose. Des aplombs top droit, vrillé et une luxation bilatérale. Il m’a clairement dit que ce n’était pas du tout du recours de l’ostéopathie. Mais bon un avis de plus c’était toujours bon à prendre.

A l’heure actuelle, Naru a énormément de mal à se déplacer, elle perd l’équilibre par moment, ne bouge plus quand sa rotule gauche vient à se luxer. Elle refuse de manger ou de boire debout, je lui apporte à manger et je la fais boire après ses repas et quand je suis présent. Elle n’a plus envie de jouer, elle n’a plus la même envie de sortir, et une fois dehors elle n’ose pas marcher. Le petit muret d’à peine 10 centimètres et devenu infranchissable pour elle.

Dans les prochains jours je vais prendre un autre avis probablement à l’ENVA, à Strasbourg ou en Suisse, afin de donner le maximum de chance à Naru pour s’en sortir. On tentera la kiné à partir de Janvier si son état ne s’aggrave pas. En attendant on vie au jour le jour avec une épée de Damoclès au dessus de notre tête.

Naru

15 réflexions sur “La luxation de la rotule chez le grand chien : le cas de Naru des trèsors de l’éden (ex nirveau)

  1. Désolé, à la lecture de se qui arrive à Naru, je suis assez peiné de voir ce qui se passe, et je me permet de vous donner mon expérience après 20 ans d’ostéopathie sur les chiens, et qui j’en ai peur va à contre courant de ce qui vous a été dit. Je n’aime pas ce genre de discussions entre « experts » sans discussion réelle.

    Et bien si…..

    La « luxation » de la rotule est un problème d’ostéopathe et rarement de chirurgien… Il faut lui décoincer le bassin c’est urgent….sinon vous irez de cata en cata…

    Pour plus d’info:

    http://www.revue-osteo4pattes.eu/spip.php?page=recherche&recherche=rotule.

    Il suffit juste de comprendre que la rotule est une poulie de renvoi de forces au niveau du genou et que sa tension symétrique ou dyssimétrique (qui entraine la luxation) dépend de ce qui est en haut et en bas des cordes qui tiennent cette poulie : le tibia et surtout le bassin. Et dans le cas de Naru il faudra surement tenit compte de la tension interne à la colonne, ce qu’on appelle la FTM (force de traction médullaire).

    Bon courage à Naru.

  2. Nodashi dit :

    Bonjour merci de votre réponse.

    Bien évidemment l’ostéopathe a vérifié si il y avait un quelconque blocage au niveau du bassin ou de la colonne vertébrale.
    Mais Naru n’a aucun problème à ce niveau là.

    Cordialement

  3. Frédéric Sebbah dit :

    Bonjour,

    je pense également comme Patrick Chêne que le problème de Naru trouvera des solutions dans l’ostéopathie, et je ne comprends pas que votre ostéopathe vous ait dit le contraire.
    De toute façon, la médecine conventionnelle montrant ses limites,prenez l’avis d’un autre ostéopathe.
    Meilleurs voeux de rétablissement à Naru

    Cordialement

  4. Nodashi dit :

    Si vous preniez le temps de lire la réponse que j’ai faite vous verriez que naru n’a aucun problème de blocage à aucun endroit.

    Elle a eu un blocage lombaire étant beaucoup plus jeune, et elle a été soignée par le docteur Frederic Molinier.
    A moins que deux ostéopathes se soient plantés peut être qu’ils ont raison et que vous … n’ayant pas vu le sujet vous vous trompiez.

    Vive les discussions stériles sur internet….

  5. Laurence dit :

    Bonjour,

    Je voudrais simplement vous souhaiter bcp de courage pour soigner votre chienne. Je me trouve un petit peu dans la même situation et je sais que c’est très dur. Ma chienne Laly est un boxer de 14 mois. Durant l’été, nous avons constaté qu’elle se démettait de temps en temps la rotule. Puis la luxation est apparue de plus en plus fréquemment. Le 9 octobre 2009, elle a subi une première intervention : une capsuloraphie articulaire. Nous avons pris toutes les précautions nécessaires pour la garder bien au repos après l’opération. 6 jours plus tard, j’ai constaté qu’elle boitait de nouveau et suis retournée à la clinique le jour même. Là, ils m’ont dit que la rotule était de nouveau luxée et qu’il fallait la réopérer, avec cette fois une transplantation de la crête tibiale. Un autre chirurgien spécialisé s’est chargé de l’opération. Après 3 semaines, nous avons fait un contrôle chez le chirurgien. Tout était en ordre. Au début de cette semaine, nous sommes retournés la montrer pour refaire un contrôle (soit 8 semaines après l’opération), et là le chirurgien nous apprend que la rotule est de nouveau luxée et qu’il faut la réopérer. Nous sommes allés voir un autre spécialiste pour avoir un autre avis. Celui-ci était d’accord sur le fait qu’il faille la réopérer, mais pas sur le diagnostic ni sur l’opération à réaliser (je vous passe les détails techniques). Samedi, nous irons voir encore un autre chirurgien orthopédiste, qui, je l’espère, saura nous faire prendre la bonne décision. Puis, on sera repartis pour 6 semaines d’immobilisation totale. J’ai très peur car nous avons vraiment fait très attention, après chacune des opérations, pour que Laly soit très calme. Nous l’avons même mise sous sédatifs, c’est pourquoi je ne comprends pas cet échec. J’espère que cela ira car nous aimons notre chienne comme si c’était notre enfant.

    Bon courage à vous et à Naru

  6. Nodashi dit :

    Je serais très intéressé par les détails techniques, Naru a subi les mêmes opérations je serais preneur de l’avis de vos chirurgiens concernant le type d’opération. A l’heure actuelle si la kiné échoue Naru devra subir une série d’ostéotomie importante ce qui me laisse assez perplexe.

    Merci à vous et bon courage :)

  7. Laurence dit :

    Si vous êtes d’accord, donnez-moi votre adresse e-mail et je vous envoie un rapport le plus complet et détaillé possible pour demain fin de journée. Je vais pour ma part me renseigner pour l’ostéopathie car aucun de mes vétérinaires ne m’a parlé de cette possibilité

  8. Bonjour,
    J’ai plusieurs grands chiens (des St-Bernards) qui heureusement n’ont pas eu ce type de malformation.
    Cependant, comme toute grande race, ils ont eu des problèmes orthopédiques lors de la croissance et j’ai eu la chance d’avoir un excellent vétérinaire, le Dr CROTTAZ à Aubonne en Suisse (à env. 20km de Genève). Il est spécialiste en orthopédie et a 30ans de métier derrière lui. Il vient de partir en retraite au 31.12.09 mais il reste actif pour les cas importants et je pense que le cas de Naru l’est. Peut-être n’aura-t-il pas d’autre solution à proposer mais je maintiens, c’est un excellent vétérinaire et il agit toujours au mieux pour le chien.
    Sinon en Suisse nous avons 2 hôpitaux vétérinaires, le Tierspital de Berne et celui de Zürich qui sont plus qu’excellents. Ils ne traitent que des cas compliqués, l’accueil est impressionant et la prise en charge de l’animal aussi (ma belle-soeur y a fait opérer 2x son Dogue Allemand (double prothèse de hanche)elle a 8ans maintenant et se porte comme un charme).
    Envoyez-moi un mail et je vous transmets volontiers les numéros de téléphone.
    En attendant je vous envoie beaucoup de courage, c’est affreux de rester impuissant à côté de notre ami à pattes qui souffre…

  9. nathalie dit :

    bonjour

    Pourriez vous me donner des nouvelles récentes de naru car nous n en avons pas eu depuis longtemps . J ‘espère que tout va bien pour elle
    Mon chien un terre neuve a exactement la meme deformation qu elle il a subit une operation a la pate droite qui a tres bien marchée mais il a été opéré trois fois de la pate gauche sans succès total ses opérations sont creusement de l’emplacement de la rotule transposition de crete tibiale il présente aussi comme naru des défauts dapplomb qui compliquent les choses voila je voudrais savoir comment ca a évolué pour vous et naru et je tiens a vous feliciter pour votre courage car je suis bien placée pour savoir que c’est trés long et trés dur

  10. dominique dit :

    bonjour je suis un peut perdut car je suis de tout coeur avec vous mes sa ne me rassure pas quar moi aussi ma fifille de 9 mois un kangal a commencer par boiter puis un jour elle aver super mal elle ne vouler plus bouger du jardin pleurent on na d onc decider de l amener cher le veto qui nous a annoncer que sa rotule droite ce deplacer mem a la main et que peut etre sa rotule gauche aussi
    sa fait une semain de repot avec des entidouleur pendanr 3 ou 4 jour sa a ete et puis ce matin sa rotule ces deboiter et impossible de la faire tenirma chien ne veux plus manger ou presque je prend rdv cher veto pour radio et un diagnostique jai mal au coeur elle qui avec l abitude de me fair la fete de courire partou quand je rentree du boulot jai envie de pleure telement jai les boule et mal pour elle qui regarde par la fenetre

  11. Helene dit :

    Bonjour,
    Je me permets de vous contacter car je suis surprise de la ressemblance frappante entre ma chienne et la votre. La mienne provient du même élevage et se prépare à la pose d’une prothèse de hanche semaine prochaine. Troubles locomoteurs depuis l’âge de 3 ans…elle en a actuellement 7. Pouvez vous me dire de quelle portée provient votre chienne? Cordialement,
    En espérant que la votre aille mieux,
    Helene

  12. paul dit :

    bonjour,
    j’ai aussi le problème similaire mon kangal ces fait opéré de la rotule droite hier, il vient
    de l’élevage la goute noir il souffre enfermé dans un box a la clinique pour au moins 20 jours
    il a deux ans a peine j’ai peur que cela ne tienne pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *