Le référencement, une lutte sans merci

Il y a quelques temps j’avais posté un billet sur le blog de la rédaction de ma société s’appelant « survivre en milieu google ». J’avais alors joué la transparence sur nos méthodes de référencement en clamant haut et fort que je me contentais d’un référencement dit naturel – et des inconvénients que cela peut procurer – mais avouant que nous étions obligé de procéder à la fameuse pratique d’échange de liens. Toutefois sur tous les sites dont je m’occupe à l’heure actuelle tout est transparent nous ne rajoutons pas “sex”, “porn”, “free xxx” à tout bout de champs. C’est une question de conscience, je n’aime pas être pris pour une truffe et je considère que les internautes qui passe par chez nous non plus.

Il y a peu NetEco a publié un article a son tour crachant ouvertement sur ces pratiques en étayant sa démonstration à l’aide de nombreuses captures d’écrans issues des sites de la concurrence je vous laisse juger : cliquez ici

Vous n’avez pas vu les captures ? Bah non c’est normal c’est même écrit en toutes lettres au début de l’article :

Suite à la publication initiale de cet article, nous avons reçu de très nombreux témoignages et retours ce qui nous incite à faire avancer la discussion et à compléter cet article.

Compléter en supprimant … ouais j’ai du mal à saisir le concept mais bon vous me direz que c’était diffamatoire ou je ne sais quoi encore, et que je ferais mieux de me pencher sur ce qui a été rajouté pour étoffer l’article. Second “hic” rien a changé ou alors c’est bien caché.

Oui bon et alors ? Encore une fois on prend les internautes pour des truffes. Finalement c’est à se demander si le net est encore ce qu’on nous présentait comme le pays de la liberté, un monde sans frontière où prime le partage de la connaissance ou si il devient celui où le référencement prévaut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *