Physiothérapie Kinésithérapie Hydrothérapie : le cas de Naru

Je vous avais exposé les problèmes de santé de Naru mon Akita Inu dans ce billet : La luxation de la rotule chez le grand chien : le cas de Naru des trèsors de l’éden (ex nirveau)

A l’époque nous devions alors commencer un traitement de physiothérapie présenté comme ultime remède avant des chirurgies très lourdes pour Naru. très honnêtement je n’y croyais pas vraiment. J’étais abattu par les opérations successives et rapprochées que Naru avait enduré pour sa luxation de rotule et tout ça pour rien. Je la voyais quotidiennement claudiquer et souffrir. Elle n’avait plus d’envies :/ Pour un chien d’à peine un an c’était un peu dur.

Mais je ne me suis pas avoué vaincu, j’ai tiré de mes expériences personnelles qu’il faut se battre face au handicap et la maladie. Ne pas laisser tomber les siens et persévérer. Alors qu’à cela ne tienne, j’ai nourri Naru à quatre pattes, croquette par croquette, lui apportant à boire régulièrement, la portant pour qu’elle puisse aller faire ses besoins.

Puis nous avons commencé la kiné, au CHV Fregis. Très franchement devant l’ampleur de la tâche j’espérais une légère amélioration mais pas grand chose d’autre. Les chirurgiens m’avait d’ailleurs expliqué en ces termes le cas de Naru : « On considèrera qu’une démarche normale chez elle sera une boiterie persistante ».

Les premières semaines ont été assez pénibles il faut le dire, une heure d’électrostimulation à câliner Naru pour qu’elle reste tranquille, bien qu’elle ne soit pas difficile, allez expliquer à un chien pourquoi on lui met des électrodes et que ses muscles se contractent tout seul, que c’est normal, etc … Mais ce travail était nécessaire, le tour de cuisse de Naru à droite, où elle avait été opérée à deux reprises, était de 4,5 cm inférieur. Les muscles étaient flasques, une patte sans vie en quelques sortes, séquelles des mois de restrictions d’activités.

Les 5 premières semaines, Naru avait rattrapé un petit centimètre de différence entre les deux pattes, mais sans grand succès. Nous l’avons alors mise sous un médicament anti inflammatoire. Le prévicox. Ce fut tout simplement un petit miracle ! Grâce à ce médicament Naru se servait enfin de sa patte droite, elle boitait certes mais elle osait la poser.

Les 5 semaines suivantes, nous avons continué l’électrostimulation, nous aurions du commencer la nage en bassin mais les retards d’installations se faisaient sentir. Peu importe, il y avait du travail pour Naru. L’amélioration de l’état de Naru allait crescendo gagnant de nouveau un petit centimètre à droite, renforçant à gauche. Mais dans les jours qui ont suivi Naru a eu un déclic, elle avait des épisodes de marche quasi normaux. Ca ne durait jamais bien longtemps mais il y avait un tout petit progrès presque impalpable.

Très honnêtement je me suis posé la question de l’utilité du traitement. Des progrès minimes, et beaucoup d’argent dépensé. Mais bon, j’aime mon chien alors j’assume.Une réaction que de nombreuses personnes n’ont pas compris, me suggérant de la faire piquer. Heureusement j’étais entouré par les membres du forum aïbu suki and friends, sans eux ces remarques désobligeantes m’auraient probablement atteint. Mais quand vous avez des gens qui vous supportent vous vous battez d’avantage et balayer d’un revers de la main les gens qui méprisent l’amour que vous avez pour votre fidèle compagnon.

Nous en sommes arrivés à une bonne douzaines de séances d’electrostimulation. Il y avait toujours ces minces progrès, plus quantifiables par des mesures que par la vue de la démarche de Naru.

Puis Naru a eu de nouveau envie de jouer, de tirer sur une corde, de la secouer dans tous les sens, de faire de petits bons pour souhaiter la bienvenue à mon retour de travail. Elle avait complétement changé de comportement. Puis nous avons commencé les séances d’hydrothérapie. Une grande découverte pour Naru qui n’avait jamais fréquenté l’eau.


Elle a adoré ça, attendant dans le bassin que l’eau arrive, la lapant pour se désaltérer. Naru s’est alors métamorphosée. Retrouvant une démarche quasiment normale. Après 8 séances d’hydrothérapie Naru avait gagné 3,5 centimètres de tour de cuisse à droite ! Une vraie cuisse de championne, avec des beaux muscles toniques.


Je vous met deux vidéos, la première tournée en début d’année peu de temps après les premières séances de kiné, puis la seconde nettement plus récente qui date d’il y a quelques semaines. La différence est tout bonnement flagrante.

Aujourd’hui Naru va mieux, nettement mieux, il aura fallu 15 semaines de kiné, et une vingtaine de séances pour qu’elle se sente enfin bien. Il lui reste encore du travail pour consolider ce résultat tout bonnement stupéfiant, qui n’est même pas envisageable quand on regarde les radios de Naru. Un véritable miracle. Malheureusement on ne sait pas combien de temps durera ce rétablissement mais on croise les doigts et les pattes pour que ce soit le plus longtemps possible.

Il faut remercier une personne tout particulièrement, le docteur Karine Le Bleis, qui est d’une gentillesse incroyable et qui a rendu a Naru une vie normale et à son maitre des moments de complicités avec son chien.

Je remercie également tous les membres du forum Aïbu Suki pour leur soutien, les personnes qui m’ont envoyé des mails de soutiens dans cette dure épreuve, avec une pensée particulière pour Laurence et Laly.

5 réflexions sur “Physiothérapie Kinésithérapie Hydrothérapie : le cas de Naru

  1. Bonjour,

    J’avais laissé un commentaire sur le blog d’adry et suki mais il ne semble pas s’afficher aussi je tente ici.

    Nous avons la soeur de la mère (B’Jinhai) de votre chienne Naru. Nous avons également (eu ?) des problèmes de genou avec notre Baku (rupture des ligaments croisés). Elle a subi une intervention avec les bandes de fasthias à l’ENVA de Maisons Alfort sur la gauche (nov 2009) puis une TPLO (janvier 2010) sur la droite à Frejis ( Dr Bovy a opéré) nous avons également vu le Dr Le Bleis pour nous montrer comment procéder à l’électrostimulation. Actuellement Baku est suivie à raison d’une fois par mois à peu près chez une ostéopathe. Je devrais la faire nager également (ms actuellement j’ai peur des serpents dans l’eau car elle barbotte en province). J’aurais voulu savoir si la patte de Naru ayant subi une TPLO reste un peu raide et si ça démarche ne s’est pas un peu modifiée sur cette patte? J’ai vu sur la vidéo qu’elle trotte quand même bien. Baku a mis beaucoup de temps (6-7 mois) avant de reprendre cette allure, privilégiant le pas ou le galop et mettant tout son poids sur l’avant.
    En tout cas je ne sais pas bien depuis combien de temps date ce dernier billet mais j’espère que Naru progresse tjs et que sa rotule ne la fera plus souffrir.

  2. Nodashi dit :

    Naru a subit une transposition de crête tibiale, puis un renforcement avec des fils de nylon un mois et demi plus tard. S’en ai suivi 6 mois de repos, puis 4 mois de rééducation. Depuis elle court comme un lapin :)

  3. Contente que tout se passe mieux pr elle :) Elle est vraiment magnifique en + ! Un peu plus bleutée que sa tante :)

  4. gossart dit :

    bonjour je compatie avec vous mons akita americain a subit 3 operation pour luxation de la rotule et la derniere a marcher grace a des broches qui lui empeché completment de se servir de sa patte il ne pouvait ni la plier ni meme la bouger grace a se fixateur c est vrai que moralement se n est pas facile c est beaucoup de souci en vous souhaitant que du bonheur pour la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *