Planet Holywood : le Mac Donalds des riches

La semaine dernière nous devions manger sur les Champs Elysées avec ma cousine, mais hélas le restaurant choisi à deux pas de la plus belle avenue du monde ayant fermé, nous nous sommes rabatu sur le Planet Hollywood. Nous n’y avions jamais mis les pieds et c’est plus la curiosité que l’envie de manger un incroyable repas qui nous a fait nous engouffré dans le sous sol de cette enseigne mythique … ou tout du moins mondialement connu.

Première surprise, pas vraiment d’ambiance, je m’attendais à ce qu’il y ai plein de monde et qu’on s’entende à peine parler, mais loin de là. Nous sommes accueillis par deux charmantes hôtesses qui nous place en plein milieu de la salle, histoire de simuler l’effet d’abondance, et on nous donnes la carte. Et on découvre le décor fait d’écrans géant passant des extraits de films familiaux, des cadres où trônent de supprosés costumes célébres et un mannequin en carton suspendu au plafond. En un mot Kitchissime. Pour la musique c’est à dire que ça m’a même pas marqué.

Deuxième suprise, y a rien à la carte, j’ai rarement vu une carte si peu fourni, et avec autant d’originalité qu’une ligne blanche le long d’une autoroute. Je m’attendais à une diversité de burgers incroyables, mais il n’en est rien étant donné qu’on a besoin que d’une seule mains pour les compter. Je me décide donc de prendre le « classic cheese burger », tout en imaginant la démesure d’un tel sandwich.

Je me décide la commande effectué d’aller soulager une envie pressante… Ô mon dieu ! Les toilettes sont bouchés et rien n’est signalé il faut enjambé le lac qui se trouve dans l’entrée. Personne pour nettoyer, éponger ou je ne sais quoi d’autre. Et une odeur… On se croirait dans une impasse lugubre où des dizaines d’ivrognes se sont soulagés. Je me dis alors que nous sommes sur les Champs Elysées et qu’il est probable un vendredi soir que des touristes viennent se restaurer. La honte m’envahit. Dans le pays qui se veut être un modèle pour le respect des droits de l’homme et j’en passe, un restaurant aussi bien placé n’est même pas foutu de nettoyer des chiottes.

De retour à table, après avoir partagé ma vision d’horreur, pour exorciser mon dégoût. On nous sert ce qui semble s’apparenter à un menu happy meal en à peine plus gros. Mais je vous rassure pour un prix nettement plus important. La qualité rattrapera la quantité ? euh désolé je vais pas vous faire de faux espoirs, c’était pas bon. Je suis certes difficile, mais la franchement un mac do c’est nettement mieux.

Bref n’hésitez pas à passer votre chemin.